Coworking et salariés… pas si insensés

Depuis un an, le télétravail s’est imposé dans nos vies. Si auparavant il était facultatif et peu utilisé, les confinements successifs nous ont bouleversé et obligé à nous adapter.

Travailler depuis chez-soi est pour certains une aubaine ; mais pour d’autres, cela relève d’une très grande organisation. Entre le manque de place, la cohabitation avec les conjoint.es, la garde des enfants, … pouvoir travailler dans de bonnes conditions devient plus difficile.

Ce basculement nous a fait prendre conscience que la qualité de vie au travail était essentielle à notre bien-être et notre efficacité.

Pour autant, le télétravail ne signifie pas qu’il doit forcément se faire depuis son logement. En effet, c’est une forme d’organisation dans laquelle le salarié se trouve en dehors des locaux de l’entreprise, mais rien n’indique qu’il est forcé d’être à domicile. 20% choisissent les espaces de travail partagés de type coworking ou bibliothèques.

Alors pourquoi télétravailler dans un espace de coworking ?

Eh bien tout d’abord pour séparer la vie professionnelle de la vie privée, tout en restant près de son domicile. Peu de personnes disposent d’un endroit consacré à son travail dans son logement, ce qui peut être très pesant. Devoir sans cesse déménager son bureau pour pouvoir cuisiner ou manger ne garantit pas de bonnes conditions pour travailler. De plus, il peut y avoir de nombreuses difficultés à se concentrer s’il y a la présence d’enfants qu’il faut savoir occuper. En se rendant dans un espace de coworking, aucun déménagement ou aucunes distractions possibles puisque tout est prévu pour faciliter la mise au travail. Les espaces de travail partagés gèrent les équipements, l’ergonomie, les services et l’ambiance. Le salarié a juste à s’installer et se connecter au réseau.

L’ambiance de travail créée par l’ensemble des coworkers présents instaure une stimulation sur les autres. Partager un espace de travail rappelle le travail en entreprise et permet de conserver des relations sociales.

On peut aussi y voir un gain de temps dans les transports. Moins de trajets, donc plus de sommeil, moins de temps perdus, et en somme plus d’efficacité. Les employés sont plus en forme pour travailler. Et puis, par ricochet, ce petit geste en est un grand pour la planète.

Quelles sont les plus-values pour les entreprises ?

Etre dans un espace de coworking permet donc au salarié de travailler dans de bonnes conditions rapidement puisqu’il lui suffit juste de choisir sa place pour se mettre à travailler.

En acceptant que son employé aille dans un espace de coworking, c’est s’assurer son bien-être. Plus de problèmes de connexion, de matériels, de perte de liens sociaux, le salarié est disposé à travailler sereinement, sans devoir se soucier des conditions techniques et des aléas de son environnement. De plus, il y a aussi une simplicité à recevoir des clients, des espaces spécifiques sont aménagés pour cela. Plus besoin d’organiser des rendez-vous dans un café ou à son domicile, tout est simplifié.

Autre aspect et non des moindres, le principe de mutualisation des espaces au sein de lieux de coworking facilite les échanges entre les coworkers. L’isolement et la solitude sont les situations à combattre. Ainsi, permettre à ses salariés de croiser et rencontrer d’autres travailleurs, favorise leur bonne santé psychique.

C’est aussi le moyen de faire connaître son entreprise. Cela peut élargir le réseau professionnel de l’entreprise et l’ouvrir à de nouvelles collaborations. C’est donc la possibilité d’améliorer la visibilité de la société et d’impacter favorablement la notoriété et sa marque employeur.

L’employeur peut craindre l’usage des espaces de coworking qu’il imagine source de détachement et de rupture de liens entre le salarié et son entreprise. Il s’agit plutôt d’une solution complémentaire au travail dans les locaux de l’employeur et plus adaptée qu’au home office (télétravail à domicile). L’espace de coworking accompagne l’employeur dans la mise en place du télétravail, ainsi que le salarié pour une installation la plus adaptée. Le coworking est donc une ressource pour l’employeur afin d’adapter au mieux le travail à distance de leurs salariés. C’est un espace à l’écoute du besoin de chaque personne, à la recherche des meilleures solutions, en garantissant une prestation de qualité, tant dans les équipements, que dans l’accompagnement ou encore les services.

Il n’y a pas de règles d’usage spécifiques, le télétravail peut s’organiser quelques jours par semaine ou par mois. L’espace de coworking est idéal pour les temps de travail individuel. Le retour en entreprise peut être utilisé pour les réunions et les temps de collaborations. L’entreprise ne garde que le meilleur.

Qu’en est-il de la question financière ?

Payer un abonnement de coworking peut être vu comme une charge supplémentaire pour l’entreprise. Pour autant, le bénéfice apporté est supérieur à ce que l’on donne. Plus besoin de devoir équiper son salarié de matériels pour son domicile. Ce sont aussi des charges en moins dans les locaux de l’entreprise : baisse des coûts de l’électricité, de l’eau, du café, du chauffage, des impressions, du transport domicile/travail, … On peut aussi y voir une réduction du coût des locaux car il y a peu d’utilité à en garder de grands, si le nombre de salariés présents diminue.

Aucune réglementation ne précise la prise en charge financière d’un espace de travail dans un espace de coworking. C’est au salarié de formuler une demande, que l’employeur peut accepter ou refuser. Au vu de la situation sanitaire et de l’explosion du télétravail en France, un projet de loi a été déposé au Sénat pour permettre la création d’un “titre spécial de paiement” remis par l’employeur aux salariés. Sur les mêmes bases que le titre restaurant, le “titre bureau” consisterait à acquitter, ou financer une part, les frais générés par l’usage des espaces de coworking. Aussi, une réduction d’impôt destinée aux employeurs, d’un montant correspondant à 50% des dépenses supplémentaires engendrées pourrait être mise en place pour inciter les entreprises à user de ces espaces de travail partagés.

Ainsi l’Etat nous incite à favoriser le télétravail dans un cadre réunissant toutes les conditions pour une meilleure qualité de vie au travail.

Coworking et salariés ça a du sens, il suffit de l’organiser.