Odysséo est né grâce à des rencontres entre entrepreneurs redonnais.

Vincent

« J’ai démarré mon entreprise HTTP en 2005 dans le pépinière d’entreprise de la CCI de Redon, j’ai appris de cette expérience de locaux partagés, qu’on pouvait créer des liens amicaux et professionnels avec les autres créateurs. 

J’ai eu l’occasion d’avoir besoin des autres pour un conseil professionnel qui ne pouvait pas m’être apporté par les structures d’accompagnement, seul un autre professionnel pouvait m’apporter un conseil éclairé. Il fut vital pour mon entreprise à l’époque.

J’ai moi même rendu service aux autres membres de la pépinière, par mes compétences techniques, leur permettant d’accroître leur productivité.

J’ai du quitter à regret en 2013 cet espace, pour trouver un lieu pour mon entreprise qui s’était développée. Même si je me suis entouré de collaborateur, je reste seul derrière les commandes, et l’échange avec d’autres dirigeants reste un besoin nécessaire et vital pour tout chef d’entreprise.

J’ai cherché sur Redon, un lieu pour accueillir mon entreprise dans de bonnes conditions. Il s’avère que la demande est supérieure à l’offre, et que celle ci ne m’est pas adaptée. L’idée d’apporter une solution m’a parue nécessaire. Depuis 2013, je suis resté en recherche d’un lieu pouvant accueillir ce projet. « 

Adeline

« Après avoir identifié un besoin réel en terme de visibilité numérique de nos commerçants, des produits et services proposés, j’ai créé mon entreprise en janvier 2018. Je propose mes services en marketing digital aux commerçants et artisans du pays de Redon avec une cible particulière dans le centre ville de Redon. Je complète cette offre depuis septembre 2019 avec du conseil en transition numérique pour tous les types d’organisations.

Cette visibilité digitale, c’est à la fois :

–          pour le commerçant et artisan, valoriser ses produits, ses services, ses compétences,

–          pour les habitants et usagers pouvoir trouver, identifier et localiser une réponse à ce qu’ils recherchent,

–          pour la ville et le territoire, conserver des achats et contribuer à l’économie locale.

Depuis juillet 2018, avec 2 autres indépendants, nous avons créé le collectif Com Redon, les professionnels de la communication. Nous sommes 10 membres et nous nous rencontrons à nos domiciles ou dans les cafés et avons besoin de disposer d’un lieu adapté et disponible pour mettre en oeuvre nos actions et être visibles.

Pour moi et mes réseaux, je recherche un lieu ouvert, dédié au travail, pour pouvoir effectuer mes missions, réduire mes déplacements, bénéficier de la proximité des services et de mes clients, disposer d’une visibilité « physique » et une meilleure image professionnelle, me garantir des contacts quotidiens avec d’autres entrepreneurs.

Ce lieu n’existait pas sur Redon. Après plusieurs échanges avec l’Agence d’attractivité, je me suis lancée dans une étude de marché en juin 2018.

Cette étude s’est portée sur des visites de lieux sur tout l’ouest de la France, témoignages de créateurs, d’animateurs, de coworkers ; une enquête locale ; une visite et étude de locaux ; une veille sur les réglementations, les missions, les travaux sur les espaces de travail partagés ; l’intégration de la formation Idéation pour codévelopper l’idée ; des rencontres avec les partenaires locaux dont les élus municipaux et les élus de l’agglomération ; une première rencontre avec les personnes intéressées par l’usage d’un tel lieu ; l’écriture du projet ; l’écriture du business plan ; des recherches de financements ; la participation à l’Accélérateur Numérique de l’ARACT pour confronter le projet et retrouver une dynamique de co-développement d’idées ; la naissance d’un premier projet collectif nommé L’ATELIER ; des rencontres d’anciens porteurs de projet similaires. Ce qui m’a amené à rencontrer Vincent en décembre 2018. « 

2 projets et compétences complémentaires

A partir de décembre 2018, Vincent et Adeline ont mis en commun leur projet respectif, leurs compétences et ont décidé d’avancer ensemble, accompagnés d’entrepreneurs enthousiastes et soutenants.

Vincent se consacrant sur le bâtiment et Adeline sur les services, l’animation et la communauté.

Après 4 mois de travaux, effectués par des entreprises locales pour le gros oeuvre, par Vincent pour beaucoup, Stéphanie et leurs proches, Adeline et une amie, voici les premiers événements et les premiers membres entrés dans les locaux en novembre 2019.

Ce projet a pu voir le jour grâce à l’envie, l’engagement et la pugnacité de personnes privées qui souhaitent contribuer à répondre à des besoins locaux.

Photo : Ouest France